ActualitésInternational

Les restrictions au commerce augmentent dans un contexte d’incertitude économique (OMC)

Un rapport de l’Organisation mondiale de commerce (OMC) montre que les restrictions au commerce augmentent dans un contexte d’incertitude économique exacerbée par la pandémie de COVID-19, la guerre en Ukraine et la crise de la sécurité alimentaire.

Présenté le 6 décembre à une réunion de l’Organe d’examen des politiques commerciales, le dernier rapport de suivi du commerce de l’OMC indique que les Membres de l’Organisation introduisent des restrictions à un rythme accéléré, notamment en ce qui concerne les produits alimentaires, les aliments pour animaux et les engrais. Le nombre de restrictions à l’importation en vigueur continue lui aussi de croître. La Directrice générale de l’OMC, Ngozi Okonjo-Iweala, a appelé les membres de l’organisation à s’abstenir d’adopter de nouvelles mesures de restriction des échanges, en particulier des restrictions à l’exportation, qui peuvent contribuer à aggraver encore les perspectives économiques mondiales. Elle les a exhortés à coopérer pour que les marchés restent ouverts et prévisibles afin de permettre aux marchandises de circuler dans le monde là où elles sont nécessaires. « Les membres ont de plus en plus mis en œuvre de nouvelles restrictions commerciales, en particulier du côté des exportations, d’abord dans le contexte de la pandémie et plus récemment dans le contexte de la guerre en Ukraine et de la crise de sécurité alimentaire. Bien que certaines de ces restrictions à l’exportation aient été levées, de nombreuses autres persistent », a déclaré Mme Okonjo-Iweala. « Sur les 78 mesures de restriction des exportations de denrées alimentaires, d’aliments pour animaux et d’engrais introduites depuis le début de la guerre fin février, 58 sont toujours en place, couvrant environ 56,6 milliards de dollars d’échanges. Ces chiffres ont augmenté depuis la mi-octobre, ce qui devrait être une source de préoccupation », a-t-elle ajouté. La levée de ces restrictions à l’exportation est fondamentale pour réduire les pics de prix et la volatilité et pour permettre aux marchandises d’être acheminées là où elles sont nécessaires de toute urgence, a déclaré la patronne de l’OMC. Pour la première fois depuis le début de l’exercice de surveillance en 2009, le nombre de restrictions à l’exportation a dépassé celui des restrictions à l’importation. La couverture commerciale des mesures de facilitation des échanges a été estimée à 1 160,5 milliards de dollars (USD), et celle des mesures de restriction des échanges à 278,0 milliards d’USD. À la mi-octobre 2022, plus de 9 % des importations mondiales continuaient d’être affectées par des restrictions à l’importation mises en œuvre depuis 2009 et qui sont toujours en vigueur. À la mi-octobre 2022, 79,2 % des restrictions commerciales liées au COVID-19 ont été abrogées, laissant en place 27 restrictions à l’exportation et 14 restrictions à l’importation. Bien que le nombre de restrictions commerciales liées à la pandémie encore en place ait diminué, leur couverture commerciale reste importante, à hauteur de 134,6 milliards USD.

A.I.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité