ActualitésDiasporaInternationalNationale

Pr Abdenour Hadid, chercheur dans l’Intelligence artificielle : «Dans un futur proche, on verra des objets intelligents partout autour de nous»

Eminent chercheur dans le domaine de l’Intelligence artificielle (IA), le professeur Abdenour Hadid fait partie des 2% des professeurs les plus actifs et les plus cités dans le monde avec plus de 400 publications. Une de ses réalisations les plus connues mondialement est le modèle pour la reconnaissance faciale. Cette réalisation lui a valu le prix international Jan Koenderink Prize. Le Pr Hadid participe, en janvier, aux côtés de deux autres chercheurs algériens dans l’IA, Fouad Bousetouane et Djamila Aouada, à une importante conférence internationale sur l’Intelligence artificielle à Hawaii, aux Etats-Unis, avec comme objectif de démocratiser l’usage de l’IA en rassemblant les meilleurs chercheurs du monde.

Entretien réalisé par : Younès DJAMA

Algérie Invest: Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Dr Abdenour Hadid: Je suis Professeur Abdenour Hadid. J’ai fait mes études universitaires à Alger (ESI, ex. INI) ou j’ai obtenu mon diplôme d’ingénieur en 1997. Puis, après quelques années de travail au Centre de développement des technologies avancées (CDTA) à Alger, je suis parti en Finlande pour poursuivre mes études supérieures et approfondir mes connaissances. J’ai eu mon doctorat en Finlande en 2005 dans le domaine de l’Intelligence artificielle. Entre 2005 et 2022, j’ai eu le privilège de diriger plusieurs équipes de recherche dans le domaine de l’Intelligence Artificielle dans plusieurs pays comme la Finlande, la France, le Japon, le Canada, et la Chine. Depuis 2022, j’occupe le poste de professeur dans une chaire d’excellence à la Sorbonne Abu Dhabi. Je fais partie des 2% des professeurs les plus actifs et les plus cités dans le monde avec plus de 400 publications et plus de 25000 citations selon le baromètre Google Scholar.

Vous êtes spécialiste dans le domaine de l’Intelligence artificielle. Pourriez-vous nous retracer quelques-unes parmi vos réalisations ?

Je travaille dans le domaine l’Intelligence artificielle depuis plus de 20 ans. Une de mes plusieurs réalisations les plus connues mondialement est le modèle pour la reconnaissance faciale connu sous le nom de LBP (Local Binary Patterns). Cette réalisation est connue comme une des méthodes les plus fiables et les plus souples du monde. Un prix international (Jan Koenderink Prize) nous a été décerné pour ce travail.

Vous prenez part en janvier à une importante conférence internationale sur l’Intelligence artificielle. Sur quoi portera votre intervention durant cette rencontre ?

Je prends part en janvier à une importante conférence internationale sur l’Intelligence artificielle avec mes collègues et compatriotes Fouad Bousetouane et Djamila Aouada. Mon rôle principal est d’expertiser et d’évaluer les travaux soumis à cette conférence internationale.

 Le domaine de l’Intelligence artificielle suscite des inquiétudes voire des appréhensions pour les profanes. Les gens ont-ils raison d’avoir peur et comment dissiper les doutes ?

Je comprends parfaitement les inquiétudes et les appréhensions des gens quant à l’utilisation de l’IA comme par exemple les problèmes liés la protection de la vie privée et autres. Certaines inquiétudes sont parfaitement légitimes mais d’autres sont un peu exagérées avec les fakes news sur les réseaux sociaux. Comme pour toute technologie, nouvelle ou ancienne, il peut toujours y avoir quelques cotés négatifs. Pour le cas particulier de l’IA, les avantages sont heureusement beaucoup plus nombreux et beaucoup plus importants que les inquiétudes et les appréhensions. Notre objectif est de développer des modèles fiables et faciles à comprendre afin de dissiper les doutes. La transparence des modèles est très importante pour gagner la confiance des usagers. Comme je viens de le dire, notre objectif et celui de notre conférence organisée à Hawaii, est de démocratiser l’usage de l’IA en rassemblant les meilleurs chercheurs du monde pour partager leurs expériences et discuter des modèles les plus fiables et de l’usage futur de l’IA dans la transparence pour le bénéfice de la société.

En quoi l’IA changera-t-elle en bien nos vies ?

L’IA a déjà changé beaucoup de choses dans nos vies. Le meilleur est encore à venir. Dans un futur proche, on verra des objets intelligents partout autour de nous pour nous aider à mieux vivre ou plutôt à vivre autrement. On verra des voitures sans conducteurs, des robots intelligents faisant les tâches ménagères à la maison, des humanoïdes émotionnels accompagnants et aidant les personnes dans le besoin, des algorithmes traduisant des textes dans une langue à une autres tout en gardant la sémantique, etc.

Y.D.

North Africa Energy & Hydrogen Exhibition and Conference
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité