ActualitésAgricultureInternational

Valérie Le Roy, Directrice du Salon International de l’Agriculture (SIA) à AI: «Le Salon est l’opportunité unique d’aborder tous les enjeux de l’agriculture »

L’édition des retrouvailles, c’est le slogan choisit cette année pour la 58ème édition du Salon International de l’Agriculture de Paris qui se déroulera du 22 février au 6 mars de l’année en cours. Cette année l’équipe organisatrice a fait le choix d’investir une thématique proche de la réalité: «L’Agriculture : notre quotidien, votre avenir». ce salon de renommée internationale drainera, comme chaque année, des milers de visiteurs et de professionnels. Dans cet entretien accordé à Algérie invest , Valérie Le Roy, Directrice du salon revient sur les conditions de sa préparation et les innovations qui attendent les visiteurs.

Entretien réalisé Par : Youcef MAALLEMI

Algerieinvest : A quelques mois environ du déroulement de la 58eme édition du Salon International de l’Agriculture, comment se déroulent les préparatifs face à l’épidémie de Coronavirus, Covid-19 ?

Valérie Le Roy : La préparation a déjà bien commencé, l’équipe est en place et les retrouvailles entre les Français et leur Agriculture s’annoncent intenses ; Le Salon se prépare… Les indicateurs sont au vert. Côté exposants, 85% sont déjà inscrits à 3 mois de l’événement ! Quant au grand public, cette édition des retrouvailles est très attendue. Je suis confiante, les visiteurs seront au rendez-vous. Pour cette édition spéciale, nous avons choisi de concentrer le Salon sur le lien plus fort que jamais qui unit les agriculteurs et les consommateurs. Avec une forte demande de la part des exposants et des visiteurs de retrouver des momentsconviviaux. Et, compte tenu du contexte particulier, pour assurer la sécurité et la protection de la santé de tous les participants qu’ils soient visiteurs, exposants, partenaires, ou collaborateurs, le Salon International de l’Agriculture 2022 met en place un protocole sanitaire conformément aux recommandations et souhaits du gouvernement français. Ce protocole sanitaire a été défini en étroite collaboration avec les autorités et est consultable à tout moment sur le site www.salon-agriculture.com

Quelles sont les nouveautés de cette édition par rapport à l’édition de 2020, quels sont les défis attendus ? À quoi peuvent s’attendre les participants pendant les 9 jours que vont durer le Salon ?

La première nouveauté est le nom que nous avons décidé de donner à cette édition spéciale, « L’édition des retrouvailles ! ». Des retrouvailles, comme précisé dans ma réponse précédente, attendues par tous, agriculteurs, exposants et visiteurs. Et c’est donc dans ce contexte que s’ouvrira le plus grand salon du secteur agricole, le rituel incontournable où rencontres, échanges et partages ont chacun leur part. Pour cette édition des retrouvaillesnous avons choisi d’investir une thématique à double lecture aujourd’hui plus que jamais ancrée dans notre réalité : « L’Agriculture : notre quotidien, votre avenir ». Elle est directement issue des récentes crises qui ont mis en évidence une agriculture battante, mais aussi des consommateurs, toujours plus attentifs à la qualité de leur alimentation, qui ont (re)découvert le rôle essentiel des agriculteurs et de leur travail au quotidien. L’enjeu est de construire un avenir en commun. D’abord du côté des agriculteurs pour lesquels tout ce qui fait leur quotidien – leur travail, leur formation, leurs difficultés, leurs adaptations et leur mission de nourrir, sont mis au service de l’avenir des Français. Une mission possible sous certaines conditions (local, juste prix, reconnaissance…). Mais c’est aussi vrai du point de vue des consommateurs, également visiteurs du Salon, qui, en achetant les produits issus de l’agriculture, assurent l’avenir des agriculteurs. Une consommation qui souhaite être faite en toute connaissance de cause (traçabilité, sécurité alimentaire, connaissance du métier d’éleveur et producteur etc.). Agriculteurs et consommateurs sont plus que jamais liés. C’est dans ce cadre que se tiendra l’édition des retrouvailles, autour de tous les acteurs de la filière agricole qui partagent des valeurs et des savoir-faire uniques pour que leur quotidien construise notre avenir. Les visiteurs vont aussi pouvoir rencontrer l’égérie 2022 du Salon. Avec elle, symbole de l’agriculture, le Salon travaille chaque année sur le triptyque « territoire, produit, hommes et femmes » qu’il dévoile au grand public à travers la présence de la star de l’édition, devenue passage obligé de tous les visiteurs, tous impatients de la rencontrer. En 2022 c’est Neige, la vache de race Abondance, qui tient ce rôle d’importance. Dans les différents Pavillons du Parc, de nombreuses nouveautés attendent aussi le public. Parmi les immanquables du Salon, rendez-vous sur nos grands pôles tels que :

-Agri 4.0 -l’espace de l’innovation-, qui accueille cette année près de 60 entreprises de l’Agtech,

– Agri’Recrute -l’espace dédié à l’emploi et la formation- qui est rejoint cette année par de grandes écoles,

-Agri’Expo sur lequel le salon met en lumière les ressources renouvelables végétales issues de l’agriculture et transformées pour fabriquer des matériaux plus respectueux de l’environnement.

Enfin, parmi les temps forts de cette édition des retrouvailles, il ne faut pas manquer les finales du Concours Général Agricole des jeunes avec notamment l’ex Trophée National des Lycées Agricoles (TNLA) qu’il a fallu rebaptisé Trophée International de l’Enseignement Agricole (TIEA) pour répondre à l’engouement international qu’il suscite auprès de celles et ceux qui feront l’avenir de l’agriculture. Celles des Animaux qui reviennent cette année et nous rendent l’occasion d’admirer l’excellence de la génétique française avec les plus beaux spécimens des 8 espèces représentées – Bovins, Ovins, Caprins, Porcins, Asins, Equins, Chats, Chiens-. Bref, une édition riche qui va mettre en lumière toute la diversité de notre agriculture et de celles et ceux qui la font au quotidien.

Quelle évaluation faites-vous de la dernière édition du SIA en 2020 ? Considérez-vous cette manifestation comme un succès ?

En 2020, le Salon s’est terminé sur un fort sentiment d’#agrifierté. Celle des éleveurs, producteurs et élus, qui ont continué à tisser avec les 482 221 visiteurs de cette 57ème édition le lien indéfectible avec une agriculture qui fait la fierté des Français et sur laquelle le monde pose un regard positif. Pendant 8 jours, pédagogie et volonté de partager espoirs et perspectives ont été à l’agenda de tous les participants.

Comment assurer la réussite de ce salon en 2022 ?

En se positionnant plus que jamais comme une plateforme d’exception autour de l’agriculture. Spécialement pour cette édition des retrouvailles (suite à une année blanche et en année présidentielle).

Quel est l’apport des exposants et participants étrangers attendus ?

L’apport des exposants et participants étrangers est primordial. Il est le reflet des agricultures du monde et témoigne du dynamisme de l’agriculture étrangère. Les exposants et les visiteurs étrangers sont nombreux à nous rejoindre et nous en sommes fiers. Au-delà d’être un lieu incontournable d’échange et de partage, le Salon est une opportunité pour tous d’échanger autour de l’agriculture, de nos savoir-faire, nos spécificités culturelles.

Quel sera le pays invité d’honneur à la 58emeédition et pourquoi le choix de ce pays ?

Sur le Salon International de l’Agriculture, il n’y a pas de pays à l’honneur. Le Salon est fier de présenter tous les pays participants dans un Pavillon qui leur est dédié « Agricultures du monde et leurs produits ». On peut y découvrir chaque année les pays, leurs produits, et même leurs élevages dans l’espace « Élevage du monde ». En 2020, 23 pays étaient présents. Cette année les inscriptions sont encore ouvertes mais nous pouvons à ce jour annoncer la présence de pays comme le Maroc, la Côte d’Ivoire, le Nigéria, le Sénégal, l’Espagne, les Pays-Bas, la Nouvelle Zélande, le Portugal, la Suisse, le Vietnam, le Mexique, l’Italie, l’Autriche/l’Allemagne, le Brésil, le Cap Vert, la Slovénie. Le Salon International de l’Agriculture est une opportunité pour ces pays de promouvoir leur gastronomie et les produits issus de leur agriculture, mais aussi d’organiser des rencontres professionnelles pour échanger, apprendre et partager.

Quels développements envisagez-vous pour le SIA dans les prochaines années ?

Nous envisageons des développements totalement ancrés dans l’actualité et les tendances de consommation. Ces développements doivent nous permettre de rester une très large vitrine de toutes les facettes de l’agriculture.

Quelles sont les informations à retenir avant le jour-j ?

Que cette édition est placée sous le signe du plaisir des retrouvailles et qu’il se tiendra un peu plus d’un mois avant le premier tour des élections présidentielles. Pour préparer sa visite sur le Salon, je vous invite à visiter www.salon-agriculture.com et à suivre toute l’actualité du Salon sur nos différents réseaux sociaux -comme l’ont fait 4,5 millions de personnes en 2020.

D’après vous, quels enjeux pour les agricultures françaises face au changement climatique actuel ?

En effet, l’agriculture doit faire face à de nombreux enjeux dont ceux liés au changement climatique. Le Salon est l’occasion de mettre en avant toutes les initiatives et solutions du monde agricole, de favoriser les échanges et les débats entre tous les professionnels du mais aussi de partager des idées, points de vue et solutions avec les consommateurs directement. Le Salon est l’opportunité unique d’aborder tous les enjeux de notre agriculture, avec tous les publics réunis dans un même lieu pendant 9 jours !

Quel message voudriez-vous transmettre aux participants et aux visiteurs du Salon ?

Depuis un demi-siècle, le Salon International de l’Agriculture rassemble chaque année tous les acteurs du monde agricole. Il est l’évènement agricole de référence, non seulement en France mais aussi à l’étranger. Chacun contribue à présenter les différentes facettes du secteur agricole et agroalimentaire, de ses métiers, de ses évolutions et de ses perspectives. En cette année présidentielle, nous aurons collectivement à cœur de montrer tout ce qui fait la force de notre agriculture : les terroirs et les régions, l’innovation et l’AgTech, la variété des productions et la qualité de notre génétique… Avec une volonté forte, celle de toujours mieux répondre aux attentes des visiteurs ! Nous avons hâte de vous retrouver du 26 février au 6 mars prochains pour célébrer, ensemble, cette édition des retrouvailles !

Y.M.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité