ActualitésNationale

Pour la première fois depuis un an, le baril de pétrole au-dessus de 60 dollars

Le baril de Brent est repassé lundi au-dessus des 60 dollars pour la première fois depuis près d’un an, signe que le marché du pétrole se projette dans la reprise et commence à voir la pandémie comme de l’histoire ancienne.

« Nous pouvons considérer que le marché mondial du pétrole est aujourd’hui complètement revenu à la normale, du moins en ce qui concerne les prix », salue Bjarne Schieldrop, analyste de Seb, repris par le sité spécialisé prixdubaril.com.

Aux alentours de 05H25 GMT (06H25 HEC), le Brent de mer du nord a fait une première brève incursion au-dessus des 60 dollars, avant de battre en retraite puis de s’y installer de nouveau depuis 07H45 (08H45 HEC).

La référence européenne, évoluait en-dessous de cette barre symbolique depuis le 20 février 2020, lorsque l’épidémie de Covid-19 commençait à s’étendre à travers le monde, menaçant notamment le secteur des transports, très gourmand en or noir.

En avril, le Brent est même tombé à 15,98 dollars le baril, un prix plus vu depuis plus de vingt ans, quand son équivalent américain, le WTI, cotait un prix négatif, une première.

C’est d’abord l’intervention des membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) menée de façon conjointe avec leurs alliés de l’OPEP+, qui a permis de sortir les cours du brut de l’abîme.

Le cartel retranche encore aujourd’hui plus de 7 millions de barils par jour dans son volume de production pour l’adapter à une demande en berne du fait des mesures de confinement et de restrictions des déplacements, notamment routiers et aériens.

Sid Ahmed Sahnoun

 

North Africa Energy & Hydrogen Exhibition and Conference
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité