ActualitésAfriqueAgricultureInnovationInvestissementNationaleRecherchesRichesses

Omar Hasnaoui à AI : « Relever le pari de l’intégration industrielle avec comme slogan ‘’Construire algérien’’ »

Dans un entretien accordé à Algérie Invest, M. Omar Hasnaoui, PDG du Groupe des Sociétés Hasnaoui (GSH), tient à rappeler que cette holding de 18 entreprises, basée à Sidi Bel-Abbès, a contribué énormément à la réalisation de grands projets aussi bien publics que privés. Du BTPH, à la transformation du marbre et le granit, ou encore la production des peintures, GSH est également investie dans le secteur de la santé et de la formation de haut niveau. Interview.

Propos recueillis par Djamel Zerrouk

Algérie Invest : Investi dans 5 pôles d’activités (construction, industrie, agriculture, services et pierre), et contrôlant 18 filiales, le Groupe Hasnaoui Holding est, à ce titre, une grosse entreprise de dimension internationale. Voulez-vous nous dire où en est actuellement GSH d’autant plus que le pays a connu une étape difficile due à la pandémie du Covid-19 ?

Omar Hasnaoui : Le groupe des sociétés HASNAOUI a été confronté, comme toutes les entreprises du pays, à l’impact de la pandémie du corona virus. Nous nous sommes toutefois, dès l’arrivée du virus en Algérie, impliqués dans la gestion de la crise sanitaire en adoptant une démarche active qui nous a permis de participer aux efforts du pays visant à stopper la propagation du virus et par la même de consolider notre investissement social et notre position en tant qu’entreprise citoyenne durant cette difficile épreuve qui a endeuillé toute la planète. Nous avons suivi la situation sanitaire en temps réel et nous avons élaboré et mis en place un plan de gestion de crise visant à protéger notre personnel et nos locaux de toute forme de contamination.

La pandémie n’est toutefois pas une fatalité et le Groupe des Sociétés HASNAOUI a maintenu un niveau de production important dans toutes ses unités et a poursuivi ses projets immobiliers. La dynamique d’investissement qui nous caractérise se traduit par la création, tout récemment, de l’usine de transformation de marbre et de granite TAMSTONES située à Sid Ali BENYOUB dans la wilaya de Sidi Bel Abbes. Grace à cette unité, nous avons pu diversifier nos activités du pôle pierre et aussi mettre sur le marché des produits de qualité issus de la transformation de la matière première nationale destinés surtout à l’export. Cela s’inscrit aussi dans les objectifs tracés par les politiques publiques qui encouragent la réduction de la dépendance à la rente pétrolière et gazière et la génération de revenus en devises sur les marchés internationaux.

Le BTPH est la cheville ouvrière de GSH qui fêtera bientôt le 50e anniversaire de la première entreprise dédiée justement à la construction. Vous avez à votre actif 40.000 logements sans compter des infrastructures de base de gros calibre réalisés pour l’Etat. Votre plan de charge dans ce secteur est-il bien étoffé. La compétence nationale peut-elle suffire à la demande lorsqu’on sait que des centaines d’entreprises étrangères avaient tendance à obtenir énormément de contrats sous l’ancienne gouvernance ?

La BTPH HASNAOUI est hautement qualifiée dans la réalisation du bâtiment et du génie civil, elle déploie une capacité de réalisation de 1000 logements par an. Elle est chargée de la réalisation des différents programmes de constructions civiles et industrielles.
Sans compter les projets réalisés pour le compte de l’État, la BTPH HASNAOUI prend en charge tous les projets de construction du Groupe, notamment la construction de l’usine de production de peinture à Constantine récemment achevée, la clinique médico chirurgicale HASNAOUI d’une capacité de 74 lits qui est en cours de finition et la promotion immobilière EL MADINA qui vient d’être achevée à Sidi Bel Abbes.

La BTPH HASNAOUI capitalise aujourd’hui une expérience et un savoir-faire avéré dans le domaine de la construction ce qui lui donne cette capacité de réaliser des projets de grande envergure en Algérie. Les entreprises de construction nationales ont gagné en expérience et en savoir-faire surtout ces dernières années, elles sont aujourd’hui capables de satisfaire la demande actuelle du marché national de la construction.

GSH est également présent dans le secteur industriel à l’exemple de la fabrication des mortiers, des peintures, de la menuiserie aluminium, les adjuvants pour béton…Ces produits ne sont fabriqués que pour les besoins de vos chantiers ?

Le Groupe des Sociétés HASNAOUI n’a cessé depuis sa création de relever le pari de l’intégration industrielle avec comme slogan « Construire algérien ». L’industrialisation des matériaux de construction étant un objectif du GSH. Plusieurs infrastructures industrielles ont été installées et conçues pour répondre aux besoins du Groupe dans la réalisation de ses projets mais aussi pour satisfaire les besoins du marché algérien. Le GSH compte sept filiales qui sont spécialisées dans la production des matériaux de construction dont cinq en partenariats avec des grandes sociétés de renommée internationale, ce qui lui permet aujourd’hui de se doter et de fournir des produits répondant aux normes européennes tels que les mortiers prêts à l’emploi, les peintures, la menuiserie aluminium, les adjuvants pour béton, etc.

Notre développement nous a permis d’avoir une présence sur l’ensemble de la chaine de valeurs de la construction grâce à l’intégration industrielle entamée par le GSH depuis sa création.

Notre objectif est de nous positionner en tant que modèle en termes d’intégration industrielle dans le secteur de la construction, d’améliorer l’habitat et d’offrir un cadre de vie agréable pour nos concitoyens.

GSH poursuit-il encore sa mission d’accompagner les agriculteurs, notamment ceux du Grand Sud qui sont nombreux à mettre en valeur des centaines de milliers d’hectares pour produire des céréales, des maraichers et des fruits ?

Le pôle agriculture du GSH est regroupé dans la société de développement agricole SODEA qui intervient dans les aménagements agricoles et la transformation de l’environnement par le recours aux techniques modernes d’utilisation des ressources hydrauliques de manière rationnelle et la mise en place de procédés participant à l’augmentation des rendements dans le domaine de l’agriculture, avec la réalisation des réseaux goutte à goutte, les prestations agricoles et la fourniture de matériels et d’équipements permettant des solutions clés en main pour les agriculteurs.

Grace à son développement, SODEA dispose aujourd’hui d’une grande expérience qui lui permet d’offrir une solution globale ayant comme objectif la modernisation de l’activité afin de mieux accompagner les grands producteurs, notamment les agriculteurs du Grand Sud sur tout le processus hydraulique et environnemental, qualité des plants, systèmes d’irrigation et machines agricoles. Outre l’amélioration et l’efficacité productive, la mécanisation encourage la production à grande échelle et améliore en général la qualité des ressources produites surtout dans des conditions climatiques qui caractérise le sud algérien.

Votre groupe vient d’inaugurer une école de formation à Sidi Bel Abbes ? Sera-t-elle ouverte aux Algériens de toutes les régions et quelles seront les spécialités enseignées aux stagiaires ? 

Nous sommes convaincus que l’investissement le plus durable est celui consenti dans la formation des hommes et des femmes, le Groupe des sociétés HASNAOUI a investi dans un nouveau bâtiment moderne qui accueillera désormais notre institut de formation LE PHARE. Investir dans la formation est une nécessité vitale pour le GSH car nous ne pouvons pas garantir notre pérennité sans la formation.

LE PHARE a une capacité d’accueil de 360 apprenants, et délivre des formations dans diverses spécialités : Management, Ressources Humaines, Comptabilité et Fiscalité, Informatique et Numérique, Management de la Qualité, Hygiène et Sécurité, Marketing et Communication, Commercial, Sciences Juridiques et d’autres spécialités liées aux métiers manuels du Bâtiment et des travaux publics ainsi que des formations en MBA pour une durée de 18 à 24 mois adaptées au contexte et aux réalités algériennes.

LE PHARE dispense des formations pour les employés du Groupe et propose aussi des formations aux entreprises désireuses d’assurer les qualifications nécessaires dont elles ont besoin pour leur personnel en leur apportant un véritable soutien dans leur processus de formation avec comme crédo la recherche de l’excellence.

LE PHARE est ouvert à tous les Algériens qui désirent suivre des formations professionnelles que ce soit en internat ou en externat avec les meilleures conditions, salles spacieuses, restauration assurée, chambres confortables ainsi qu’un personnel d’accompagnement qualifié.

Le GSH ambitionne de transformer LE PHARE en une université privée dans un futur proche car l’institut répond à toutes les exigences du cahier des charges relatif à l’ouverture d’une université privée en Algérie. Des démarches sont en cours, pour faire du Phare un établissement d’enseignement supérieur, qui offre des formations de qualité conformes aux standards internationaux en la matière.

D.Z.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité