ActualitésDéveloppement durableInternationalNationale

MIEAA : une nouvelle société dans les énergies renouvelables, en association avec les américains

Spécialisée dans les énergies renouvelables, IRIS.JC.Ind s’associe officiellement avec l’américaine McHale et créé une société à part, installée en Algérie même. Elle a déjà son registre de commerce et son siège central à Hydra à Alger. Mourad Louadah, le CEO & Fondateur d’IRIS.JC.Ind, est le Co-fondateur de MIEAA.

L’accord portant création de cette nouvelle entité a été signé, mercredi 15 juin 2022, au pavillon des USA, invité d’honneur de la 53ème Foire internationale d’Alger (FIA 2022), en présence de l’ambassadrice américaine, Elizabeth Moore Aubin.

Mourad Louadah en est simplement fier : «On n’est pas le représentant de McHale en Algérie, on est le partenaire. Et là, ce n’est plus McHale ni IRIS.JC.Ind mais MIEAA. C’est MIEAA qui va figurer dans tous les appels d’offres».

MIEAA fera dans la certification et le testing, tout comme le fait McHale à partir des USA ou à travers des sous-traitants dans le domaine des énergies renouvelables, dans différents pays à travers le monde.

Ses activités consisteront en l’augmentation de la productivité des machines, la vérification des taux d’émissions d’effets de serre et de gaz carbone…etc. Et surtout, ce sera désormais elle qui va octroyer les certifications pour la mise en exploitation des machines (turbine à gaz et autres). Sans la certification, la machine ne doit être mise (ou remise) en exploitation.

La nouveauté avec MIEAA et c’est loin d’être minime, c’est qu’elle aura toute sa plateforme en Algérie pour suivre une cinquantaine de projets de toute la région MENA et Afrique. «Tout se fera à partir de cette plateforme qui sera désormais en Algérie» insiste M. Louadah.

En termes simples, il dit : «Si vous les sollicitez, à partir de n’importe quel pays de la région MENA et Afrique, ils vous diront qu’il y a maintenant une société qui fait tout cela en Algérie. Elle s’appelle MIEAA. McHale n’aura plus à dépêcher ses équipes dans ces pays, ce sera à nous de faire le travail».

A préciser que pour le laboratoire américain McHale, il existe depuis 27 ans. Seuls trois sociétés dans le monde disposent de la même expertise. A présent, MIEAA est en train de former au moins deux de ses ingénieurs, l’un en Turquie et l’autre au Qatar, afin de se lancer au plus vite dans le travail.

Hakima Laouli

North Africa Energy & Hydrogen Exhibition and Conference
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité