ActualitésAfriqueDéveloppement durableInternationalNationale

Le Sénégal invite les entreprises algériennes à investir dans le secteur agricole sénégalais

Invité d’honneur de la 21ème édition du Salon international de l’agriculture, de l’élevage et de l’agro-industrie (Sipsa Filaha) qui se tient en même temps que le 1er Salon international de l’agroalimentaire et de l’agro-industrie en Afrique (Agro-Food), du 22 au 25 mai 2023 à la Safex (Alger), le Sénégal occupe un pavillon de 180 m2 qui rassemble des entreprises, des PME et des startups sénégalaises.

Abdoulaye Badiane est le responsable commercial d’Ametrade Sénégal. Il affirme le souhait de son pays que des investisseurs algériens s’intéressent à l’agriculture sénégalaise et lancent des investissements dans le pays : «Nous sommes venus ici pour exprimer notre souhait que les entreprises algériennes viennent investir au Sénégal».

Selon M. Abdoulaye, le Sénégal est en train de structurer son secteur agricole et souhaite bénéficier de l’expérience de l’Algérie qui dispose d’une agriculture mécanisée : «L’agriculture au Sénégal est en organisation. Avant, on parlait de paysans mais maintenant de véritables agriculteurs. Ils ont compris l’importance d’investir dans le secteur agricole qui fait appel à des pays qui ont bien avancé dans ce secteur comme l’Algérie qui a une agriculture mécanisée».

Cette collaboration permettrait aux entrepreneurs sénégalais de s’imprégner de l’expérience algérienne et de développer le secteur agricole mais aussi l’élevage, la pêche et l’agro-industrie. Cela avec un objectif encore plus large de «permettre que l’Afrique atteigne la sécurité et l’autosuffisance alimentaires».

La représentation commerciale profite également du Salon Sipsa pour promouvoir le SIAGRO (Salon international de l’agriculture de l’Afrique de l’ouest et du centre), qui se tiendra du 30 novembre au 2 décembre prochain au Sénégal. Cette 13ème édition aura pour thème le développement de systèmes d’innovation agricole pour atteindre la souveraineté alimentaire. Le Sénégal souhaite renforcer les relations commerciales entre les structures des deux pays, en collaboration avec la Sipsa Filaha et le cercle de réflexion GRFI Filaha Innove.

Le Sénégal met en avant ses terres fertiles, ses ressources en eau douce, son climat favorable et son marché potentiel pour encourager les investisseurs algériens à venir s’implanter dans le pays.

Selon M. Abdoulaye, le Sénégal dispose d’une superficie considérable de terres arables, facilement accessibles pour les investisseurs intéressés par l’agriculture. Cela offre des opportunités pour développer des projets agricoles à grande échelle.

Aussi, le pays dispose de ressources en eau douce suffisantes pour soutenir l’agriculture et l’élevage. De même, le Sénégal bénéficie d’un climat ensoleillé et de conditions propices à l’agriculture.

Le Sénégal importe certains produits algériens dans le secteur de l’élevage tels que le bétail (viande). Aussi, les dattes algériennes ont une demande sur le marché sénégalais. De son côté, le Sénégal exporte les mangues vers l’Algérie et d’autres pays d’Afrique.

Hier, le ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab, a reçu le ministre de l’Agriculture, de l’Équipement rural et de la Souveraineté alimentaire, Aly Ngouille Ndiaye. Les deux responsables ont discuté des moyens de renforcer et de développer la coopération économique bilatérale dans les secteurs de l’énergie et des mines. Ils ont aussi examiné les examiné les opportunités de coopération et d’investissement entre les entreprises des deux pays dans la production et la distribution d’électricité, en mettant notamment l’accent sur la production d’électricité renouvelable pour alimenter les exploitations et les périmètres agricoles, et sur l’utilisation de l’expertise algérienne dans ce domaine.

La 21ème édition du Salon international de l’agriculture, de l’élevage et de l’agro-industrie (Sipsa Filaha) a été inaugurée aujourd’hui par le ministre de l’Agriculture et du développement durable, Mohamed Abdelhafid Henni. En plus de l’Algérie et du Sénégal, elle compte 38 autres pays. La France est présente avec 23 entreprises.

Karima Mokrani

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité