ActualitésNationale

Déclaration de politique générale du Gouvernement : hausse annuelle de 42% de exportations hors hydrocarbures

Le Premier ministre, Aimene Benabderrahmane, a présenté lundi 3 octobre la Déclaration de politique générale du Gouvernement devant les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN). Selon le compte rendu de l’agence Algérie Presse Service (APS), le Premier ministre a déclaré que dans le cadre de la mise en œuvre de la démarche globale arrêtée par le Président de la République pour le recouvrement des avoirs produits de la corruption, il a été procédé à l’exécution des décisions de justice définitives de confiscation des fonds et biens détournés. M. Benabderrahmane a fait état du lancement de 219 commissions rogatoires internationales, dont 43 exécutées et 156 en cours de traitement pour l’identification, la saisie et la confiscation des fonds détournés.

«Le nombre des importateurs, passé de 43.000 à 13.000 importateurs »

Le Gouvernement a réussi, dans le cadre de sa politique de régulation et de réduction des importations, à assainir le nombre des importateurs de marchandises destinées à la revente en l’état qui est passé de 43.000 à 13.000 importateurs, a affirmé le Premier ministre devant les députés. Le Premier ministre a déclaré que « le gouvernement a mis en place une politique pour la régulation et la réduction des importations », cette politique s’était traduite essentiellement par « la mise en place des cartographies de la production nationale et la réorganisation de l’activité d’importation pour la revente en l’état, ce qui a permis d’assainir le nombre des importateurs, passé de 43.000 à 13.000 importateurs ».

En matière de contrôle du commerce extérieur, la politique adoptée par le gouvernement vise «la régulation et l’assainissement du marché, la protection du produit national et local ainsi que le marché national contre l’inflation importée et les tentatives de transfert illicite des devises à travers la surfacturation et la submersion du marché par des produits inutiles pour l’économie nationale», a expliqué le Premier ministre. Dans ce cadre, le gouvernement a recouru à «des mesures pour protéger le produit national conformément aux dispositions législatives et réglementaires, à travers la spécialisation des importateurs, les licences automatiques et le système du code à barres», a ajouté le chef de l’Exécutif.

«Les exportations hors hydrocarbures ont enregistré une hausse»

Le Premier ministre a renouvelé l’engagement du gouvernement à encourager les exportations hors hydrocarbures (HH) et à accompagner les exportateurs en leur offrant un appui nécessaire pour améliorer leur compétitivité, à travers notamment le remboursement d’une partie des frais de transport et de participation aux salons organisés à l’étranger.  Le chef de l’Exécutif a évoqué aussi la simplification des procédures d’exportation ayant permis d’enregistrer 1 537 nouveaux exportateurs, conduisant à l’augmentation du nombre des véritables exportateurs, a insisté M. Benabderrahmane.  

Selon le Premier ministre, «les exportations hors hydrocarbures ont enregistré une hausse sensible de 42%, passant de 2,61 Mds USD fin août 2021, à près de 4 Mds USD fin août 2022». A fin août 2022, la balance commerciale a enregistré un excédent de près de 14 Mds USD, contre un déficit de 862 millions Usd durant la même période de 2021», a encore fait savoir le Premier ministre, rappelant que ce déficit avait atteint 10,6 Mds Usd en 2020 .

La balance des paiements a enregistré, elle aussi, un excédent de l’ordre de 9,1 Mds Usd, contre un déficit de 4,4 Mds Usd durant la même période en 2021, selon le Premier ministre.

Au sujet des opérations de régulation du marché intérieur, le Premier ministre a indiqué que le gouvernement «a effectué plusieurs opérations visant la lutte contre le commerce informel, l’assainissement du marché et la moralisation de l’acte de commerce à travers l’éradication de plus de 1000 espaces informels, l’intégration dans le tissu commercial légal de 28.000 intervenants sur un total de 47.960 recensés et l’ouverture de 12 nouveaux marchés de gros et de détail, 7 autres marchés étant en cours de réalisation». M. Benabderrahmane a précisé en outre que le gouvernement a «mis en place un système de gestion et de suivi de l’approvisionnement en produits de large consommation par la création de la plateforme de distribution et celle des entrepôts de stockage».

 Aimene Benabderrahmane a assuré que «la conjoncture difficile qu’a connue notre pays n’a pas eu raison de la détermination de l’Etat à préserver son caractère social». Il a souligné que les efforts de l’Etat en matière de renforcement des acquis sociaux «ont été traduits par l’amélioration de la place de l’Algérie dans les classements internationaux». Le Premier ministre a indiqué que «notre pays a connu une forte propagation du Covid-19, ce qui a contraint le gouvernement à orienter tous ses efforts dans le sens de la lutte contre ce virus et ses répercussions à tous les niveaux». «Toutefois, précise M. Benabderrahmane, cette conjoncture difficile n’a pas eu raison de la détermination de l’Etat à préserver son caractère social qualifié par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune de conviction immuable. Il a cité, à cet égard, les mesures prises «visant la relance de l’activité économique, l’allègement des charges sur les entreprises impactées et le soutien au pouvoir d’achat du citoyen».

Algérie Invest

North Africa Energy & Hydrogen Exhibition and Conference
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité