ActualitésDéveloppement durableInternational

Suisse : vers l’interdiction total des pesticides

Le 13 juin, deux initiatives qui touchent le secteur agricole et suscitent des débats passionnés seront soumises en votation populaire.

L’initiative pour une eau potable propre compte priver de paiements directs les agriculteurs qui utilisent des pesticides, administrent des antibiotiques à des fins prophylactiques aux animaux qu’ils détiennent ou dont le système de production requiert l’administration régulière d’antibiotiques. Le texte sur les pesticides, quant à lui, veut bannir totalement les pesticides de synthèse et interdire l’importation de denrées alimentaires qui en contiennent ou sont produites à l’aide de ceux-ci.

L’initiative populaire «Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse» demande l’interdiction pure et simple de l’utilisation de désherbants, d’insecticides et de fongicides de synthèse dans le secteur agricole suisse ainsi que pour un usage privé ou commercial. Elle veut également interdire les importations de ces agents. Les militants prévoient une période de transition de dix ans pour adapter les secteurs de l’alimentation et de l’agriculture, et pour stimuler la recherche sur la biodiversité.

De son côté le député du Parti des Vert.e.s suisse et agriculteur biologique, Kilian Baumann a critiqué à plusieurs reprises la suspension de la réforme de la politique agricole et s’engage pour un développement important de l’agriculture biologique. « Jusqu’à présent, seules quelques régions renoncent à l’utilisation des pesticides de synthèse. Si nous le faisions en tant que pays tout entier, cela aurait un impact énorme à l’étranger. Je vois aussi cela comme une opportunité. La Suisse ferait œuvre de pionnier en s’engageant en faveur de la durabilité, de l’écologie et de la protection du climat. Après tout, ce sont les questions d’avenir », a-t-il souligné dans une interview accordée à swissinfo.ch. 

Le comité anti-pesticides, basé en Suisse romande, est composé de scientifiques, de juristes et d’agriculteurs. Tous soulignent leur inquiétude personnelle face aux risques sanitaires et environnementaux des pesticides de synthèse.

R.I.

North Africa Energy & Hydrogen Exhibition and Conference
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité