ActualitésNationale

Publication de l’université d’Adrar : le troc, un appui au développement des régions frontalières

Une nouvelle édition sur le troc frontalier entre l’Algérie, le Mali et le Niger considéré comme appui au développement des régions frontalières algériennes est venue enrichir la bibliothèque nationale à l’initiative du laboratoire d’intégration économique algéro-africaine de l’université (LIE-AF) d’Adrar.

Ce recueil qui tombe sur 160 pages, regroupe diverses contributions mettant en valeur le commerce du troc, un des aspects du commerce extérieur, son évolution chronologique, les régions de son exercice, son rôle dans la protection des réserves en devises des pays, les défis rencontrés à l’ère de la mondialisation économique et l’E-commerce.

Cette publication est la somme des participations fructueuses des enseignants de l’université d’Adrar aux ateliers des travaux d’aménagement et de développement des zones frontalières algériennes, tenus auparavant à Adrar sous l’égide du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire (MICLAT), et l’agence nationale d’aménagement et d’attractivité des territoires (ANAAT), a affirmé Bilal Boudjemâa, membre du laboratoire scientifique (LIE-AF).

Le commerce du troc, a indiqué M. Boudjemâa, également enseignant à la faculté des sciences économiques de l’université d’Adrar, « revêt une importance dans les économies locale et mondiale qui constituent un indicateur de la bonne santé de la productivité et la compétitivité sur le marché international et une ressource essentielle pour la dynamisation du développement local, les zones frontalières notamment ».

Pour le directeur du laboratoire, Abdelfattah Bendahmane, le troc fait partie des indicateurs d’évaluation, par le passé mais également à l’heure actuelle, de la performance des économies, ajoutant que l’Algérie est attachée à son Continent au travers de ses quatre wilayas du grand Sud, à savoir Tindouf, Adrar, Tamanrasset et Illizi, dont cet attachement est concrétisé par le commerce du troc mené avec les pays voisins du Mali et le Niger, via les wilayas d’Adrar et de Tamanrasset.

Une nouvelle édition sur le troc frontalier entre l’Algérie, le Mali et le Niger considéré comme appui au développement des régions frontalières algériennes est venue enrichir la bibliothèque nationale à l’initiative du laboratoire d’intégration économique algéro-africaine de l’université (LIE-AF) d’Adrar.

Rédaction nationale

 

 

 

North Africa Energy & Hydrogen Exhibition and Conference
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité