ActualitésNationale

Pétrole : L’accord des quotas OPEP + respecté à 99%

Le taux de conformité aux quotas de production prévus dans l’accord sur la baisse de la production de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés (OPEP+) a atteint 99% au mois de décembre 2020.

Le taux de conformité des membres de l’OPEP a atteint 103% en décembre dernier, tandis que le taux de conformité des pays non membre est de 93%, soit un taux total de 99%, a fait savoir M. Attar dans une déclaration mercredi 4 février à la presse à l’issue des travaux de la 26e réunion du comité ministériel conjoint de suivi de l’accord OPEP+ (JMMC) tenue via visioconférence.

Le comité ministériel conjoint a examiné, lors de cette réunion, les mécanismes de compensation de la surproduction pour les pays n’ayant pas respecté leurs quotas. Cette surproduction sera compensée au mois de février et mars afin d’atteindre 100% de taux de conformité.

  1. Attar a mis en avant, dans ce sens, les efforts déployés par les pays OPEP+ depuis l’accord conclu en avril dernier et qui ont permis de réduire les stocks de pétrole des pays consommateurs et d’augmenter les prix du brut qui s’élèvent actuellement à plus de 57 dollars/baril, qualifiant cela de « très satisfaisant et positif ».

Les mesures adoptées par les pays exportateurs de pétrole depuis 2016 à travers l’accord de l’Algérie ont permis de faire baisser les stocks des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à près de 2,1 Mds de barils permettant ainsi une stabilité du marché pétrolier et l’accélération du rétablissement de l’équilibre entre l’offre et la demande, a rappelé M. Attar

Les pays de l’OPEP+ avaient décidé, en décembre dernier, d’augmenter leur production pétrolière de 500.000 barils/ jour (b/j) à partir de janvier 2021, et convenu de la tenue chaque mois d’une réunion au niveau des ministres pour se concerter autour de la situation du marché pétrolier et de l’ajustement des niveaux de production, sachant que la réduction de la production de l’OPEP+ devra passer de  7,7 mb/j à 7,2 mb/j.

Les 13 pays membres de l’OPEP sont : l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, l’Iran, l’Irak, le Koweit, le Venezuela, l’Algérie, l’Angola, le Congo, la Gabon, la Guinée équatoriale, la Libye et le Nigéria. En 2016, les membres de l’OPEP se sont associés avec dix autres pays producteurs pour limiter leur production : Russie, Mexique, Kazakhstan, Azerbaïdjan, Bahreïn, Brunei, Malaisie, Oman, Soudan et Soudan du Sud. Cette alliance est connue désormais sous le nom d’« OPEP+ ».

Rédaction nationale

North Africa Energy & Hydrogen Exhibition and Conference
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité