ActualitésAfriqueDéveloppement durableInternational

M.Francesco DE MUSSO, Directeur Général de BGFIBank Europe à Algérie Invest

«Le secteur bancaire en Afrique reste un élément clef du développement de notre continent»

BGFIBank Group est un Groupe Financier International multi-métiers qui allie solidité financière, stratégie de croissance durable et maîtrise des risques, avec l’ambition d’être la banque de référence sur ses marchés en termes de qualité de service. Fidèle à ses valeurs de Travail, d’Intégrité, de Transparence, de Responsabilité et d’Esprit d’Equipe, le Groupe place la qualité de service au cœur de son métier. Il accompagne ses clients particuliers, entreprises et institutionnels dans une relation durable, avec une gamme de produits et services élargie. Le groupe est dans onze pays et compte 1938 collaborateurs. On le retrouve ainsi au Bénin, au Cameroun, au Congo, en Côte d’Ivoire, en France, au Gabon, en Guinée Equatoriale, à Madagascar, en République Démocratique du Congo, à Sao Tomé-et-Principe et au Sénégal. BGFIBank est la première banque en RDC et l’une des rares d’Afrique subsaharienne à obtenir la certification AML 30000®, norme internationale conçue pour lutter contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LAB/FT). BGFIBank Europe est un Établissement de Crédit Spécialisé (ECS) au capital de 40 millions d’euros basé à Paris. Il est le hub européen du groupe BGFIBank pour ses transactions commerciales et financières. Le directeur général de BGFIBank Europe, Mr Francesco De Musso, revient dans cet entretien sur la stratégie de l’établissement a court et moyen terme ainsi que sur l’impact de crise sanitaire sur le secteur.

Propos recueillis par : Youcef Maallemi

Algerieinvest : Monsieur Francesco De Musso, en votre qualité de Directeur général de BGFIBank Europe, pourriez-vous nous faire une présentation brièvement ?

M.Francesco DE MUSSO : BGFIBank Europe est une des onze filiales du groupe BGFIBank, premier groupe financier en Afrique Centrale. La filiale que je dirige depuis fin 2016 a été créée en 2009 afin de permettre au Groupe de se doter d’un instrument à l’international pour piloter ses opérations entre le continent africain et le reste du monde. Nous sommes un établissement de crédit spécialisé dans les entreprises et les institutions financières et nous accompagnons nos clients dans leurs projets et leurs opérations de commerce international sur le continent africain. A ce titre, nous intervenons sur l’ensemble de la chaîne logistique d’approvisionnement de nos clients, du préfinancement jusqu’à l’escompte de traites avalisées pour les banques ayant une présence en Afrique. Notre expertise se fonde sur une parfaite connaissance de l’Afrique et trois métiers principaux : le Trade et Export Finance (escompte d’effets émission et confirmation de crédit documentaire, remise documentaire, etc.), le Commodity Trade Finance (préfinancement, financement de stocks sous CMA, financement de campagne agricole, etc.) et le Corporate Finance (financement de BFR pour les entreprises exportatrices en Afrique subsaharienne et optimisation de la gestion des flux internationaux, etc.).

Quels sont, les chiffres clés de BGFIBank Europe ?

BGFIBank Europe, c’est une cinquantaine de collaborateurs basés à Paris, 300 millions d’euros de total bilan et un produit net bancaire qui avoisine les 13 millions d’euros. En termes de performance, nos indicateurs clefs sont en forte progression sur les trois dernières années avec une hausse de 120% de notre produit net bancaire sur la période, un résultat brut d’exploitation et une rentabilité attendus, respectivement, au-dessus de 4 M€ et 3 M€ fin 2019. En termes de clientèle, notre portefeuille est constitué d’une centaine de corporate internationaux actifs et une trentaine de banques africaines dont dix appartiennent au Groupe BGFIBank.

Quels sont les impacts de la crise liée au coronavirus (Covid-19) chez BGFIBank ?

Le déclenchement de la crise du COVID 19 a impacté à plusieurs égards le fonctionnement de notre groupe :

– Sur le plan organisationnel : un cadre général de gestion de crise a rapidement été établi. Face à l’intensité de la crise, nous avons impulsé au sein de chaque filiale le lancement de nos plans de continuité d’activités, en fonction à la fois de la pénétration locale de la pandémie et de nos réalités socio-économiques, en ligne avec les exigences des autorités nationales.

-Sur le plan commercial : nous avons dû anticiper et faire face aux difficultés économiques rencontrées par notre clientèle avec le réaménagement des financements octroyés et la mise en place de moratoires adaptés. En ce qui concerne l’accueil de nos clients, une organisation spécifique avec des horaires d’accueil à la clientèle adaptés et le respect des mesures sanitaires ont également été déployés pour assurer la sécurité de nos clients.

-Sur le plan humain : nos équipes RH ont été mobilisées dès le début de la crise afin de garantir, d’une part, la mise en œuvre des mesures sanitaires édictées autour du respect des gestes barrières et des distances de sécurité, et d’autre part, l’organisation des équipes en télétravail. Dans l’ensemble, notre préoccupation majeure concerne la sécurité de nos équipes et le maintien de l’ensemble du périmètre de nos activités. Au niveau de BGFIBank Europe, nous avons su tenir ces deux objectifs principaux.

Comment s’est faite votre adaptation aux pratiques bancaires en vigueur sur le marché africain, après dix années d’activité ?

Le développement à l’international du Groupe BGFIBank est le résultat d’une croissance interne générée par les filiales historiques situées en Afrique Centrale et en tout premier lieu au BGFIBank Gabon. Cet élément constitue l’une des forces majeures du Groupe qui est structurellement peu endetté. Après l’ouverture de filiales au Congo Brazzaville (2000) et en Guinée Equatoriale (2003), le Groupe a connu une accélération de son développement à l’international avec le lancement de sept filiales entre 2009 et 2015 en Afrique centrale avec le Cameroun, la République Démocratique du Congo et São Tomé et Principe et en Afrique de l’Ouest avec la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Sénégal et Madagascar. Dans ce contexte, les activités bancaires du groupe sont soumises à 6 superviseurs différents, ce qui implique une veille réglementaire renforcée et exigeante qui permette d’adosser les pratiques internes du groupe sur les critères réglementaires les plus exigeants. BGFIBank Europe dans ce dispositif joue un rôle de « représentation diplomatique » pour le groupe dans la mesure où nous sommes la vitrine du groupe en Europe. Notre valeur ajoutée réside dans notre capacité à faire coïncider tous ces environnements bancaires à l’international et ce conformément aux exigences de Bâle 3 et en matière de conformité bancaire.

Quels sont les chantiers à court et à moyen termes de BGFIBank Europe ?

Dans un environnement de plus en plus concurrentiel, notre objectif premier est de toujours mieux accompagner nos clients en renforçant nos ressources et en diversifiant notre offre produits. Pour se faire, les chantiers initiés pour y parvenir portent sur l’accroissement de nos ressources et la digitalisation de nos processus internes. Concernant le premier objectif, il sied de rappeler que notre agrément initial de 2009 visait la collecte des dépôts auprès des institutions financières. Celui-ci a été étendu dès 2015 à la clientèle Corporate. Aujourd’hui, nous souhaitons étendre notre agrément pour obtenir un agrément élargi afin d’accroître nos ressources à la clientèle retail et développer davantage notre segment clientèle entreprises. Concernant le second chantier relatif à la digitalisation de nos financements, notre objectif est d’améliorer la sécurité et de la qualité de nos opérations en dématérialisant au maximum le traitement des opérations clientèle tout en mettant à disposition de nos clients un suivi en temps réel.

Quel est l’état, selon vous du secteur bancaire en Afrique aujourd’hui ?

Il est difficile de répondre à votre question car il existe plusieurs marchés et surtout plusieurs types d’acteurs bancaires en Afrique. Pour faire simple, il existe à mon sens trois types d’intervenants : les banques internationales souvent issues de groupes non africains, les banques locales et les banques panafricaines à vocation régionales. Comme vous le savez, Le secteur bancaire en Afrique reste un élément clef du développement de notre continent. Les économies africaines ont donc besoin de financements massifs provenant de tout type d’acteurs financiers. En revanche, ma conviction profonde est que les banques à vocation régionale et locale sont les mieux placées pour répondre sur le long terme aux besoins des acteurs économiques car elles disposent d’une connaissance de l’environnement des affaires et des risques spécifiques. Notre continent est en pleine mutation et le secteur financier également. L’émergence d’acteurs bancaires africains comme le groupe BGFIBank est la preuve de cette évolution qui sur le long terme exige adaptabilité et agilité. Il y a donc de la place pour ces acteurs africains qui dans l’ensemble se développe plutôt rapidement tout en faisant face à l’émergence d’une réglementation bancaire de plus en plus stricte.

Pour terminer, la 3ème Edition de l’AfricaInvestments Forum and Awards s’est déroulée à Paris le 23 novembre 2019, parlez-nous de cet évènement auquel BGFIBank Europe a participé ?

L’AFRICA Investments Forum Awards est une plateforme économique qui réunit plus 700 dirigeants, investisseurs, directeurs généraux, directeurs internationaux, experts, institutionnels, dans le but de favoriser les échanges sur les stratégies de croissance et les opportunités d’affaires sur le continent africain dans des secteurs aussi différents que l’énergie, les infrastructures, l’aménagement urbain ou l’immobilier. Au cours de cette édition, le groupe BGFIBank, leader en Afrique centrale et présent dans 11 pays répartis sur 2 continents, a été élu « best bank in Africa 2019 ». Ce prix vient ainsi récompenser la constance et la qualité de notre politique d’investissement au cours des trois derniers exercices, notre capacité d’innovation et notre politique de responsabilité sociétale et environnementale. En tant que représentant du groupe au cours de cette cérémonie, ce fut un immense plaisir de recevoir cette reconnaissance supplémentaire qui vient consolider davantage notre ancrage en tant qu’acteur de référence du financement des économies africaines.

Y.M.

 

North Africa Energy & Hydrogen Exhibition and Conference
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité