ActualitésAfriqueNationale
A la Une

ICT Maghreb 2023 : accompagner le développement numérique de toute l’Afrique

Durant trois jours, le Salon ICT Maghreb 2023 ouvre grandes ses portes aux visiteurs professionnels et aux simples citoyens désireux de découvrir les nouveautés dans le domaine des TIC.

Par Hakima Laouli

Cet évènement organisé par l’agence de communication MMC,  au Palais de la Culture «Moufdi Zakaria» à Alger, a été inauguré, ce mardi 14 mars, en présence de trois membres du gouvernement : M. Hocine Cherhabil, ministre de la Numérisation et des Statistiques, M. Yacine Oualid, ministre de l’Economie de la Connaissance, des Startups et des micro-entreprises, ainsi que le premier responsable du secteur de la Poste et des TIC, M. Karim Bibi Triki.

Engagement et appui du gouvernement

Dans son intervention, le représentant du département de la Numérisation a affirmé la disponibilité de l’équipe gouvernementale à accompagner tous les acteurs du numérique en Algérie, de façon à réussir la transformation digitale et permettre l’innovation en continu. M. Cherhabil soutient que l’ICT Maghreb 2023 est un espace privilégié pour débattre des tendances TIC en Algérie et dans le monde, échanger entre les différents partenaires sur la transformation numérique et les moyens offerts par le marché et par les institutions. Bien évidemment, il est question de sortir avec des recommandations.

Dr Yacine Oualid qui, durant plus de deux années, s’est totalement investi dans le développement des startups et des incubateurs, a rappelé, l’organisation récente, à Alger, de la première conférence africaine des startups. L’évènement a été couronné de succès et d’engagement à travailler davantage entre pays africains pour développer l’écosystème des startups.

Le ministre de l’Economie de la connaissance et des Startups est aussi revenu sur les réalisations en matière de fibres optiques et autres pour améliorer la connexion internet et faciliter l’exercice des nouveaux métiers en relation avec les TIC. De même, il a évoqué l’arrivée prochaine des textes d’application de la nouvelle loi sur l’entrepreneuriat.

Arrivée prochaine des fintechs

A la même occasion, M. Oualid a mis en avant les dispositions contenues dans le projet de loi sur la monnaie et le crédit, ce dernier annonçant notamment l’ouverture large de la voie pour l’émergence et la réussite des fintechs dans notre pays.

Confortant les propos de son confrère au sein du gouvernement, le ministre de la Poste et des TIC, M. Karim Bibi Triki, s’est attelé sur les projets de développement de l’infrastructure de base pour un meilleur accès à internet et à la téléphonie fixe et mobile, au niveau national mais aussi à l’international.

M. Triki a assuré lui aussi de l’engagement et de la disponibilité de l’équipe gouvernementale à soutenir les acteurs du numérique et à travailler davantage pour la matérialisation de l’ambitieux projet de numérisation de toute l’Algérie.

Entre autres projets, celui de la dorsale transsaharienne Alger-Abuja qui, depuis son lancement, promet le développement de l’économique numérique au niveau régional. Le ministre a assuré que la partie algérienne est réalisée. Les autres pays membres du comité de liaison s’engagent à accélérer les travaux de réalisation de cette dorsale, chacun à son niveau. La réalisation de ce projet de dorsale transsaharienne profitera aux populations et aux opérateurs économiques des pays d’Afrique.

L’ICT Maghreb 2023 se donne pour objectif de tracer une feuille de route pour accompagner le développement numérique dans toute l’Afrique. A ce propos, rappelons-nous, le président Tebboune a annoncé récemment une aide de 1 milliard de dollars pour le développement des autres pays d’Afrique. Il est clair qu’il est aussi question du développement numérique.

Intervenant à l’ouverture des travaux, M. Farid Lefkir, le président de l’Association algérienne des technologies de l’information, (AITA) a relancé son appel pour la mise en place d’un plan national de développement du numérique et d’innovation «que nous pourrions appeler El-Djazair 2029». 2029 étant celle de la concrétisation totale de la transformation digitale, souhaite-t-il. Aussi, estime-t-il, il est nécessaire de mettre en place un observatoire du numérique et de l’innovation, ainsi que de lancer une agence nationale du numérique.

Pour rappel, dans cette troisième édition du Salon ICT Maghreb, une grande attention est portée sur la santé et l’intégration des technologies innovantes dans ce secteur stratégique. Aussi, tout un pavillon est consacré à l’Afrique, avec la participation de startups et autres exposants qui activent dans le domaine des TIC, représentant une vingtaine de pays du continent Africain.

H. L.

North Africa Energy & Hydrogen Exhibition and Conference
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité