ActualitésAfriqueDéveloppement durableNationale

Energies renouvelables : Ghardaïa lance un projet d’énergie solaire de 490 MW

Encore un pas de l'Algérie vers une énergie propre

Dans une démarche historique vers l’énergie durable, Ghardaïa, une région clé d’Algérie, s’est lancée dans un projet ambitieux visant à établir cinq centrales photovoltaïques de pointe. Réparties sur 940 hectares, ces centrales solaires sont sur le point de générer la somme énorme de 490 mégawatts, marquant une avancée significative dans le paysage algérien des énergies renouvelables.

Selon la Direction de l’Energie et des Mines (DEM), repris par l’APS, ces centrales solaires seront stratégiquement réparties à travers différentes localités. Metlili et Guerrara se voient attribuer respectivement 500 ha (et 20 ha) et 200 ha, tandis qu’El Ateuf et Berriane disposent chacune de 200 ha et 20 ha. Ces emplacements ont été méticuleusement choisis sur la base d’enquêtes approfondies sur le terrain, garantissant une exposition optimale au soleil, une accessibilité et des connexions au réseau électrique existant, précise Taleb Boukhalfa, directeur du secteur.

Appel à investissements national et international :

Boukhalfa a annoncé un appel mondial à investissements pour mener ce projet de 490 MW. Cette initiative s’inscrit parfaitement dans la stratégie énergétique de l’Algérie à l’horizon 2032, visant à installer 15 000 MW d’énergie renouvelable à l’échelle nationale. Ce programme ne concerne pas seulement la production d’énergie ; c’est une révolution économique, favorisant les opportunités d’investissement et soutenant le développement des infrastructures à Ghardaïa.

Soutien complet aux investisseurs : 

Les autorités ont rationalisé les processus pour répondre aux demandes et exigences des investisseurs. Cela comprend des directives détaillées sur les phases d’étude, d’ingénierie, de génie civil, d’approvisionnement, de transport, d’assemblage, de test, de connexion et de mise en service, garantissant le succès du programme.

Poursuivre les initiatives éducatives et publiques :

En complément de ce mégaprojet, Ghardaïa améliore également l’utilisation de l’énergie solaire dans les écoles et l’éclairage public, réduisant ainsi la dépense énergétique globale. Cette initiative sert également de plateforme pédagogique dans les énergies renouvelables, notamment le solaire, positionnant Ghardaïa comme un pôle de formation dans le sud du pays.

Recherche et développement dans les énergies renouvelables :

Ghardaïa abrite notamment l’URAER (Unité de recherche appliquée aux énergies renouvelables), pionnière, affiliée au CDER (Centre de recherche appliquée aux énergies renouvelables). Depuis sa création en novembre 2002, l’URAER a joué un rôle déterminant dans la recherche et le développement de technologies innovantes en matière d’énergies renouvelables. Les projets notables incluent une centrale photovoltaïque expérimentale de 30 KW et une mini centrale solaire à cycle combiné à Oued N’chou, renforçant encore le rôle de Ghardaïa dans la recherche et l’application des énergies renouvelables.

Cette initiative d’énergie solaire à grande échelle à Ghardaïa propulse non seulement l’Algérie vers une réduction de la dépendance aux combustibles fossiles, mais contribue également de manière significative à la lutte mondiale contre le changement climatique. En exploitant la puissance du soleil, Ghardaïa crée un précédent en matière d’énergie propre, efficace et durable, déclenchant une transformation économique et environnementale en Algérie et au-delà.

 

North Africa Energy & Hydrogen Exhibition and Conference
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité