ActualitésNationale

Electricité : deux approches proposées pour faire face au problème du pic de consommation

Le Commissariat aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique (CEREFE) a proposé dans son premier rapport annuel deux approches pour atténuer significativement les effets du problème de pic de consommation électrique qui constitue une pression. permanente poussant les pouvoirs publics à mobiliser des investissements supplémentaires pour renforcer la production. Le CEREFE part du constat que les capacités de production d’électricité en Algérie, qui ont atteint 20.963 MW en 2019, sont plus destinées à satisfaire la Pointe Maximale Appelée (PMA), que répondre à une charge moyenne qui se situe autour de 9.000 MW sur une grande partie de l’année. L’indice PMA relève un pic historique de la demande en électricité à 15.656 MW, enregistré le 7 aout 2019. En 2020, la PMA a atteint 14.714 MW (le 28 juillet dernier), soit une diminution de 6 % par rapport à celle de 2019, et ce, en raison de la situation exceptionnelle liée à l’impact de la pandémie du Covid-19. Le rapport fait remarquer, dans ce sens, que l’écart entre le pic de la demande enregistré l’été, et la consommation moyenne durant le reste de l’année, « se creuse davantage »ce qui contraint les pouvoirs publics à mobiliser de gros investissements pour réaliser des moyens supplémentaires de production d’électricité « alors qu’ils sont destinés à être démesurément sous utilisés dix à onze mois de l’année ». Le CEREFE juge donc « urgent » de rompre avec cette situation qualifiée de « fuite en avant ». Pour ce faire, le Commissariat préconise dans son rapport deux solutions pour ce problème : La production d’électricité à base de ressources renouvelables et la maitrise de la consommation pendant le pic. La première approche consiste à atténuer le pic de consommation moyennant un déploiement bien étudié d’une capacité de production d’électricité de proximité à base de solaire photovoltaïque. En effet, les pics de consommations critiques sont ceux qui répondent aux besoins de climatisation en plein été notamment en début d’après-midi (entre 13h00 et 15h00), alors que cette période est en phase avec l’apogée du rayonnement solaire, est-il expliqué dans le rapport.

North Africa Energy & Hydrogen Exhibition and Conference
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité