ActualitésNationale

Cash Assurances : Augmentation de 50% du capital social

Le capital social de Cash Assurances est désormais de 15 milliards de dinars, soit une augmentation de 50% par rapport à 2020, grâce à l’apport en nature de l’actionnaire Sonatrach Spa pour 5 milliards de dinars. La part du Groupe pétrolier passe de 82% à 80%.

D’un communiqué rendu public aujourd’hui, nous apprenons qu’il s’agit là de la finalisation d’un processus de recapitalisation, entamé en 2020 par l’incorporation d’une partie des réserves ordinaires, permettant, dans un premier temps, d’augmenter le capital social de 7,8 milliards DA à 10 milliards DA.

Selon Cash Assurances, cette hausse de 50% du capital social reflète «l’engagement continu» de Sonatrach à soutenir l’entreprise dans la réalisation de sa stratégie de développement. L’augmentation du capital permettra à Cash Assurances de renforcer sa position concurrentielle et de maintenir la tendance haussière de ses performances techniques et financières, comme cela a été le cas ces dernières années, est-il indiqué dans le même communiqué.

Aussi, la recapitalisation de Cash Assurances devra lui permettre non seulement de respecter largement les règles prudentielles en matière de minimums réglementaires, mais également de faire face à des niveaux de sinistralité élevés, offrant ainsi à ses clients une couverture d’assurance de haute qualité et les meilleures garanties possibles.

En novembre dernier, Cash Assurances a ouvert le débat sur la nécessité de revoir ses modèles d’analyse face aux catastrophes naturelles et à la tendance inflationniste. Elle a organisé une conférence sur le thème : «tendances et perspectives du marché international de l’assurance et de la réassurances». Plus de 200 chefs d’entreprises algériennes y ont pris part.

Les présentations et les échanges ont porté sur les mutations qui affectent les marchés de l’assurance et l’importance d’aller vers de meilleures possibilités d’accompagner le monde de l’entreprise, de façon à permettre de relever les nouveaux, notamment les changements climatiques dévastateurs, les pandémies et l’augmentation des prix due aux perturbations des sources et des chaînes d’approvisionnement.

Karima Mokrani

North Africa Energy & Hydrogen Exhibition and Conference
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité