ActualitésInternationalNationale

Berkine Sud : mise en production de deux champs gaziers

Le groupe pétrolier public Sonatrach annonce la mise en production de deux champs gaziers liés au contrat Berkine Sud. «Dans le cadre du contrat Berkine Sud, signé entre Sonatrach et Eni en décembre 2021, sous l’égide de la nouvelle loi sur les hydrocarbures 19-13, Sonatrach annonce la mise en production de deux champs gaziers liés à ce contrat», a indiqué lundi 10 octobre le groupe pétrolier public. La mise en production de ces deux champs «est intervenue en septembre 2022, soit 6 mois seulement après l’entrée en vigueur dudit contrat et ce, grâce à un développement en mode accéléré (Fast-Track)», a ajouté la même source. Cette nouvelle réalisation permet «d’atteindre une production journalière de 1 million de mètres cubes de gaz et 4 000 barils de liquides associés», précise-t-on. Il est prévu que cette capacité de production soit augmentée à hauteur de 2 millions de mètres cubes à la fin de cette année, a indiqué Sonatrach. Ces quantités supplémentaires, additionnées aux quantités produites par les deux champs de Berkine Nord, entrés en production en juillet 2022, augmentent les volumes de gaz produits par l’association Sonatrach- Eni et «participent à l’accroissement des exportations de gaz algérien destinées au marché européen», souligne-t-on.

Ce contrat «est le premier conclu sous l’égide de la loi 19-13 régissant les activités d’hydrocarbures et constitue l’aboutissement du Protocole d’Accord et de la feuille de route, datés respectivement du 10 décembre 2020 et du 25 mars 2021, conclus entre Sonatrach et Eni et visant la réalisation d’un ambitieux programme pour la relance des activités d’exploration et de développement dans la région du bassin de Berkine», avait expliqué la Sonatrach, le 16 décembre 2021, lors de la signature du contrat d’exploration-production. L’exécution de ce contrat prévoyait le recours exclusif aux filiales de Sonatrach pour la réalisation des travaux dans le cadre de la promotion du «contenu local». Le montant des investissements de contrat de partage de production est estimé à 1,4 milliards de dollars, dont 1 milliard d’investissement directs d’Eni et ce, pour une production prévisionnelle de 45.000 barils équivalent pétrole par jour.

Younès Djama

North Africa Energy & Hydrogen Exhibition and Conference
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité