ActualitésNationale

Attar estime : Un baril à 60 dollars au cours du 2e semestre 2021

Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a estimé, mercredi soir 27 janvier à Oran, qu’il est possible que le prix du baril de pétrole atteigne les 60 dollars (US), au cours du deuxième semestre de l’année en cours.

« Une fois la levée du confinement, la consommation mondiale du pétrole va reprendre ainsi que l’économie », a-t-il relevé, affirmant qu’en Algérie, l’année 2020, marquée par le confinement dû à la pandémie de la Covid-19, a connu une baisse de 7 % de la consommation du carburant.

« Le confinement, conséquence de la pandémie, était la cause de la baisse de la consommation énergétique en général, car cette année, on a consommé moins d’électricité et de gaz, entre autres », a-t-il ajouté.

Sur le marché international, les prix du pétrole ont peu évolué mercredi en dépit d’un plongeon inattendu des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis, le marché restant préoccupé par le niveau de la demande mondiale en or noir.

Le baril du Brent de la mer du nord pour livraison en mars a perdu à Londres 0,18% ou 10 cents à 55,81 USD. Le baril américain de WTI pour le même mois est dans le même temps monté à New York de 0,46% ou 24 cents à 52,85 USD.

Selon un rapport hebdomadaire de l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA) diffusé mercredi, les stocks commerciaux de brut aux États-Unis ont dégonflé de 9,9 millions de barils (MB) la semaine close le 22 janvier, tombant à leur plus bas niveau depuis mars dernier.

Sid Ahmed Sahnoun

 

North Africa Energy & Hydrogen Exhibition and Conference
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité