ActualitésDéveloppement durableInternationalNationale
A la Une

Abdelkader Talbi, Directeur des marchés à Société Générale Algérie: «nous avons la plus grande salle des marchés en Algérie»

La première banque privée en Algérie propose aux exportateurs, à travers sa salle des marchés, des solutions électroniques telles que la couverture des risques de change. Une activité où Société Générale Algérie est pionnière.

Par Khaled Remouche

Société Générale Algérie offre, via sa salle des marchés, des solutions électroniques qui permettent aux exportateurs nationaux de bien gérer le risque de change s’agissant de leurs importations et de bien gérer leur trésorerie. Ce qui n’est pas sans conséquences positives sur leur efficacité et donc leur rentabilité.

C’est ce qui ressort de la communication d’Abdelkader Talbi, responsable des marchés à Société Générale Algérie (SGA), lors de la rencontre sur l’optimisation des coûts logistiques organisée récemment par World Trade Center Algérie. « Nous avons la plus grande salle des marchés en Algérie. Nous avons des commerciaux à la salle des marchés qui ont pour vocation de conseiller les clients. Le conseil commence par le téléphone, le mail », a indiqué l’orateur.

Services offerts aux exportateurs

Premier service offert, lorsqu’un exportateur reçoit un rapatriement, Société Générale l’informe. Second service, SGA met à la disposition des exportateurs une solution électronique SOGEFS. Cette plateforme numérique donne accès librement à ses clients à cette solution qui permet aux exportateurs de suivre l’évolution des taux de change avec d’abord un but informationnel et en second lieu un but transactionnel. Concernant l’aspect transactionnel, « l’exportateur peut suivre l’évolution du taux de change et quand il estime que le moment est opportun, il exécute sa transaction. Société Générale Algérie la valide », explique Abdelkader Talbi.

Changement de paradigme

Cela veut dire que l’exportateur choisit le moment favorable en termes d’évolution du taux de change pour effectuer sa transaction. Abdelkader Talbi relève là qu’il y a un changement de paradigme. Auparavant, le client subissait l’opération. Avec la solution électronique, il devient acteur. Déjà, il a accès à l’information en toute transparence. Société Générale Algérie fait aussi à travers sa salle des marchés de l’accompagnement. L’exportateur n’est pas un trader. Société Générale fait donc de l’accompagnement pour que l’exportateur traite lui-même l’opération. Il choisit lui-même le mode d’exécution.

Couverture de change à terme

Abdelkader Talbi relève également que Société Générale Algérie a été pionnière dans les couvertures de change à terme. En un mot, dans les achats à terme de la devise. Un mécanisme qui permet de bien gérer le risque de change, en d’autres termes d’éviter les pertes de change, un problème que subissaient les opérateurs algériens dans leurs importations. Ce mécanisme est autorisé par la réglementation. « Actuellement, on le fait à l’import. Nous travaillons pour que ce service soit étendu à la couverture du risque de change à l’export. Cela va répondre grandement aux besoins des exportateurs », précise Abdelkader Talbi.

Abdelkader Talbi rappelle en ce sens que les exportateurs sont également des importateurs puisqu’ils importent les matières premières et autres intrants pour fabriquer le produit destiné à l’exportation. « C’est aussi important de fixer le coût quand on importe. C’est une manière de gérer ses coûts de production », ajoute-t-il.

Gestion de trésorerie des devises

Autre service offert par la salle des marchés : la gestion de trésorerie des devises. Société Générale Algérie offre ce service. Il s’agit en particulier d’une solution de change sur les opérations de trésorerie. Illustration : lorsque le client a besoin de financements en dinars pour par exemple son exploitation, on fait un contrat de change temporaire, un contrat de swap de change. « Nous avançons des dinars, soit un financement en dinars d’un mois jusqu’à 12 mois, en échange des devises dont le client n’a pas besoin durant cette période. Il récupère à la fin de cette période ses devises. Ce type de financement court terme s’appelle crédit spot. »

Autre service en matière de gestion de trésorerie proposé à l’exportateur : le placement à court terme de son argent dans des bons du Trésor. Toutes ces offres s’inscrivent dans le cadre de la réglementation algérienne », a ajouté Abdelkader Talbi.

Le directeur des marchés à SGA conclut en indiquant que 500 clients dont 80 entreprises ont fait confiance à Société Générale Algérie.

K.R.

North Africa Energy & Hydrogen Exhibition and Conference
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité