Actualités

Immatriculations et réimmatriculations en hausse : Près de 900.000 véhicules au 2e semestre 2019 malgré la crise

Une importante hausse des transactions des immatriculations et réimmatriculations des véhicules neufs et d’occasions est relevée par l’Office national des statistiques (ONS) au 2e semestre 2019.

Ainsi plus de 41.000 unités neuves et d’occasion, soit 5,11 % par rapport à la même période de l’année précédente ont vu leurs cartes grises établies ou renouvelées dans les services concernés du pays en plus par rapport à l’année précédente.  Le nombre de véhicules « traités » est de l’ordre de 861.837 durant le 2e semestre 2019. Le parc national, tous genres confondus, fait ressortir au 31 décembre 2019 un nombre 6.577.188 véhicules.

Il y a lieu de souligner que le nombre des immatriculations des véhicules neufs, a augmenté de plus de 2.500 unités par rapport à l’année précédente, soit 2,30 %. Un nombre total de 158 976 véhicules neufs ont été importés de l’étranger, et c’est la France qui détient la haut du pavé : 23.768 véhicules dont 20.807 de tourismes proviennent de l’Hexagone avec la répartition suivante : 31 camions, 1497 camionnettes, 165 tracteurs routiers, 7 tracteurs agricoles, 83 remorques, 1180 motos.

Les français détiennent la plus grande part du marché algérien à concurrence de 14,95%. Juste après, il y a les Allemands qui ont importé au 31 décembre 2019 pas moins de 13.305 véhicules tous genres confondus. S’ensuit, entre autres, le Japon avec 6510 véhicules dont 5503 de tourisme. La Chine nous a vendu 5144 véhicules dont 3211 voitures de tourisme…

Selon l’organisme gouvernemental, les véhicules appartenant aux corps constitués ainsi que les conclaves étrangers ne sont pas comptabilisés dans le fichier du parc national automobile de l’Office National des Statistiques. Les observateurs estiment que n’était la crise sanitaire du Covid-19, le parc national automobile et autres genres de véhicules aurait été plus important que les 6.577.188 véhicules.

Comme a l’accoutumée, ce sont les deux marques françaises Renault et Peugeot qui sont les plus prisés chez les automobilistes d’Algérie. En effet pour le deuxième semestre 2019, 66.826 unités de la marque du Losange, et 33.844 unités de la marque du Lion, tous genres confondus, ont fait l’objet d’immatriculations et réimmatriculations. Les « sonacome » algériens (Camion, tracteur, bennes de semi remoruqes…), jadis un fleuron mondial, ne se limitent qu’au nombre de 1.802 véhicules, exclusivement de poids lourd.  C’est très malheureux pour notre camion national qui sillonne jusqu’à présent les routes sinueuses d’Afrique, d’Asie, d’Amérique Latine et du Moyen Orient.

Djamel Zerrouk

North Africa Energy & Hydrogen Exhibition and Conference
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité