ActualitésDéveloppement durable

Création prochaine d’une société nationale chargée de développer les énergies renouvelables

Le ministre de la Transition Energétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour, et le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar ont annoncé jeudi à Alger le lancement du processus de création d’une

Une nouvelle société dédiée au développement des énergies renouvelables sera créée prochainement, a annoncé jeudi 18 février le ministre de la Transition énergétique, Chems Eddine Chitour. Cette société par actions aura pour objectif principal de mettre en œuvre le programme national de développement de la production de l’électricité à partir de sources renouvelables. Ce programme vise à atteindre une capacité de 15.000 MW à l’horizon 2035, soit une moyenne de 1.000 MW réalisés par an.

Les missions de la nouvelle société consistent, entre autres, à l’acquisition et la préparation des terrains destinés aux projets des énergies renouvelables (accès aux sites, accès et raccordement aux réseaux électriques…), la réalisation des études complète de faisabilité et d’impact, la recherche des meilleurs mécanismes de financement (package contractuel bancable) et la coordination entre les différents acteurs concernés par le projet (administration centrale, collectivité locale, opérateurs de réseaux, régulateur, banque, douanes…).

Elle sera chargée également de l’élaboration des cahiers de charges et le lancement des appels d’offres à investisseurs, le traitement des offres des soumissionnaires jusqu’à l’attribution définitive, la promotion de l’intégration nationale à travers notamment des dispositions incitatives dans les cahiers des charges, le développement du ‘’Partenariat Public/Privé’’ dans le domaine des énergies renouvelables pour renforcer l’expertise locale et permettre la maitrise de l’ensemble des niveaux du cycle des projets dans ce domaine.

Selon Chitour, la nouvelle société devra lancer un premier appel d’offres avant la fin du premier semestre 2021, « si tout marche comme prévu, avec comme objectif de réaliser 1.000 MW avant la fin de l’année en cours ». « La mise en place d’une société de développement des énergies renouvelables découle du besoin d’une importante structure de développement et de facilitation de projets compte tenu des difficultés rencontrés pour réaliser le programme de 22.000 MW lancé en 2011 », a-t-il relevé.

Selon le ministre, la création de cette nouvelle société doit marquer l’engagement de l’Algérie dans la révolution électrique verte. « Elle sera la petite sœur de Sonelgaz », a-t-il souligné. Le nom de la nouvelle société et son organisation seront dévoilés prochainement, selon le chef de cabinet du ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Merouane Chabane.

R. N. 

North Africa Energy & Hydrogen Exhibition and Conference
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité